comment rater son suicide

 

Aujourd'hui, j'en ai marre de tout, mais j'ai trouvé une solution radicale. Une solution qui mettra fin à ça : le suicide !

Seulement voilà, les choses ne sont pas aussi simples qu'elles n'y paraissent. J’ai tout préparé, trouvé la dose létale du médicament que j'ai sous la main : j'ai 15, 5 comprimés, il m'en faut 16. Trop peur de me rater, de finir à l'hôpital et à devoir en plus subir un lavage d'estomac ou les bouses blanches bien pensantes qui vous expliquent comment vous devez vivre, je renonce. Je n’ai pas envie en pus de me forcer à faire celle qui sourit en permanence pour qu'on me laisse tranquille. Je décide donc de me jeter par la fenêtre : simple, sans frais, rapide, efficace. Je fais boom par terre pour atterrir aux pieds d'un passant, je finis comme star dans la gazette du coin, ça tombe bien, je ne veux surtout pas être célèbre... Je vois déjà le gros titre d'ici : "une folle naïve et moche se défigure encore plus en se jetant du premier étage de son immeuble. Hier après-midi, à 16h34, une jeune-femme paranoïaque maniacodépressive et schizophrène se jette de la fenêtre de son domicile et s'aplatit comme une crêpe contre le bitume. Son visage est tellement tuméfié que la chirurgie esthétique est inenvisageable. Espérons qu'elle ne souffre pas trop de ses trois côtes fêlées et de sa jambe cassée...."
Oublions donc les médicaments et l'immeuble moisi, que me reste-t-il, à part me jeter dans la Seine. Sauf qu'ici, ce n'est pas la Seine, c'est un petit fleuve, pas trop profond. Bref, si je saute, je fais le grand plongeon dans de l'eau, je n'ai même pas l'espoir de m'assommer la tête contre un rocher et de perdre connaissance avant de me noyer. Je ne peux espérer que boire la tasse, et encore, je suis trop grosse, mon corps remonterait à la surface et se mettrait à flotter. Tentative ratée... game over, let's play again.
J'ai une meilleure idée, je vais prendre une corde et me pendre. C'est simple et rapide. Oui, sauf que je suis trop grosse, et que la seule corde que j'ai risque de céder sous mon poids. Je vais faire un gros trou dans le mur du voisin, et il tombera dans le trou et me criera dessus comme sur du poisson pourri. J'ai pas de bol, je vous dis, je vis en France, pas facile de se procurer une arme, pour me tirer une balle, donc on oublie. Avant même d'en avoir trouvé une, je me ferais arrêter par les flics. Moi, je vous dis, je n’ai pas de chance, tout ce que j'entreprends rate, y compris mon suicide, je suis donc condamnée à vivre.

 

 




Plus sérieusement, si vous songez au suicide, lisez ceci, ça prends 5 minutes et ça en vaut la peine : http://www.bouliana.com/site/mourir.htm



01/08/2010
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres